Ugo Georges Loustalet de EZBEEZ

PARTAGER SUR

Photo 1

Monsieur Ugo Georges Loustalet est président et co-fondateur du groupe EMPLOI-SYSTEME, il est à l’aube du lancement d’une solution SaaS (Software as a Service ) inédite au Luxembourg : EZBEEZ. Qu’est ce que EZBEEZ ? Vous le saurez à travers les réponses que Mr Loustalet a bien voulu nous donner dans cette interview. Bonne lecture.

Bonjour Monsieur Loustalet, avant d’entrer dans le vif du sujet j’aimerais recueillir votre avis sur le résultat des récentes élections en Grèce. Que vous inspire l’arrivée de Syriza à la primature grecque ?

Bonjour, c’est une excellente question et je ne suis pas sûr d’être la personne la plus compétente pour y répondre n’étant pas grec… Mais je dirais que si c’est la volonté d’un peuple elle doit être respectée…

Nous parlons de grandes promesses faites à un électorat en attente de résultat, pensez vous que Syriza saura en faisant front à l’UE et au FMI renverser la courbe du chômage et trouver les fonds pour répondre aux besoins de la Grèce ?

Lorsque l’on parle du chômage, il faut prêter attention à 2 points principaux; les problèmes endémiques qu’ils soient structurels ou culturels puis les problèmes globaux liés à l’activité du bassin économique auquel on appartient. Culturellement et structurellement, la faillite du modèle économique grec ne date pas d’hier. Il est en faillite depuis ses débuts « modernes » des années 1830… Je doute qu’un seul homme y puisse quelque chose à part peut être s’il est Zeus « himself ».

Ok merci … Le Chômage justement, parlons-en, vous proposez un concept pour l’emploi très original et exclusif ici au Luxembourg, EZBEEZ apporte des solutions clé en main … Pouvez vous expliquer le concept aux lecteurs fonctionnement ?

Plus qu’original je dirais que nous avons pris un modèle économique audacieux, respectueux et durable qui vise à offrir plus de flexibilité au travailleur entrepreneur tout en essayant de solutionner la précarité du travailleur employé. Nous rapprochons « Proue et poupe » pour qu’ils se trouvent, travaillent ensemble en limant toutes les aspérités administratives qui existent aujourd’hui. Notre application SaaS qui se nomme EZBEEZ (prononcer izibiz) est une solution intégrale qui allie un « job-board », un « tiers-déclarant » et un « gestionnaire de paie » all-in-one qui vous permet de recruter, embaucher et payer une ressource pour une mission de plus ou moins courte durée, en 3 clics, sans aucune tâche administrative. Si le bouton « acheter » existe déjà dans le e-commerce, nous venons d’inventer, le bouton « Embaucher » pour les job-boards. C’est une innovation mondiale, « made in Letzebüerg »

Vu le poids de l’ADEM, qu’avez vous pu obtenir en terme de collaboration de leur part et que souhaitez vous obtenir de la part d’autres institutions ?

A la date de l’interview, je vous donne un « scoop ». Nous lançons notre application en France en premier lieu le 1er mars car il y a 2 points « administratif » encore à résoudre au Luxembourg. Que le système informatique de la sécurité sociale luxembourgeoise puisse permettre l’administration de 2 mandataires sociaux pour une même société (ce qui n’est pas le cas aujourd’hui) et que le CDD permette l’embauche de la même personne plus de 2 fois par an. Néanmoins je dois avouer que le choix de nous établir au Luxembourg a été largement justifié par la bienveillance que nous avons reçue de la part du Méco, de Luxinnovation, de la CNPD, de la CNS qui nous ont permis d’accélérer notre processus intellectuel et de valider la viabilité ‘intrinsèque » du business model. L’ADEM quand à elle a du voir en nous une sorte de concurrent (!) car la communication s’est brutalement interrompue après quelques échanges, contrairement à Pôle Emploi en France qui voit en nous un vrai allié pour lutter contre le chômage.

Photo 3Pensez vous être plus intéressant qu’une agence d’intérim ? Pourquoi ?

Nous ne nous comparons pas à une agence d’intérim qui elle est l’employeur de la ressource, séparant donc « Proue et poupe ». Et puis c’est un lobby suffisamment puissant pour que j’en dise du mal. Chez EZBEEZ nous ne sommes pas dans notre cas un employeur, mais un « intermédiant de confiance » qui facilite la mise en relation entre 2 ressources en « détricotant » les lourdeurs administratives liées à l’embauche, accumulées depuis 30 ans, en rendant le contrat de travail « user-friendly ».

Et coté demandeurs d’emploi … quels avantages ont-ils à recourir à votre service ?

Le demandeur d’emploi n’a plus à chercher de job. Nous avons créer un « puit d’embauche », le core system de notre app permet un « push » automatique d’un poste suivant un algorithme qui gère les critères entre la demande et l’offre. Dès lors que le demandeur reçoit une offre il peut l’accepter pratiquement les yeux fermés car elle lui correspond en terme de localisation géographique, période d’activité, salaire et compétence…grâce au fait qu’il a préalablement rempli son profil lors de son inscription. Profil qu’il maintiendra à jour au travers de son « dashboard ». Demande et offre convergeront enfin en un seul point, celui du bouton « embaucher ».

A partir de quand est ce que le service sera pleinement fonctionnel ?

A partir de Mars pour un pilote sur les bassins d’emplois du sillon lorrain (Thionville, Metz, Nancy et Epinal) et à partir de juin pour tout l’hexagone.

Quelle sera selon vous votre plus grande difficulté technique ?

J’ai la chance d’avoir un associé extrêmement doué pour les questions technique et d’éthique pures, il est le co-inventeur du SEPAmail, en plus d’être entouré de collaborateurs extrêmement motivés et compétents sans être dogmatiques ce qui permet un partage analytique très pragmatique et efficace. Le plus gros challenge technique quand à lui sera… humain; celui de créer une équipe qui va permette de donner une qualité de service, de suivi ou de résolution d’incidence du niveau requis par nos clients, service qui est malheureusement souvent sous-évalué dans de nombreuses sociétés de service.

Êtes-vous intéressé par l’apport en capitaux d’investisseurs privés voulant rejoindre votre barque ou estimez vous qu’il vaille falloir patienter ?

L’argent est le nerf de la guerre, nous avons mis près de 180 KEUR pour atteindre la version bêta fonctionnelle. Nous avons évidemment besoin d’investisseurs privés pour décoller, mais pas seulement; Nous avons besoin de personnes qui fassent parti d’un « conseil des sages » qui apporteront en plus du capital, leurs expériences à notre projet commun, celui de la simplification des flux sociaux-économiques et ce de manière durable.

Combien est ce que EZBEEZ coûtera à l’employeur ?

Le coût pour l’employeur sera toujours largement plus bas que celui qu’il en coûte aujourd’hui au moment de recruter, d’embaucher et de payer une ressource. Mais nous nous appuyons évidemment sur un modèle payant qui responsabilise la relation employeur/employé. Il varie selon l’ « indice big mac » de la zone Euro.

Question un peu décalée si vous permettez … Si on vous demandait d’imaginer une décision politique qui pourrait impacter fortement le marché de l’emploi au Luxembourg, quelle pourrait êtres sa nature ?

Ma réponse, en toute humilité, n’est pas que valable pour le Luxembourg mais pour tous les pays qui s’accordent à jouer à l’autruche sans regarder de face la réalité. Il faudrait assumer une fois pour toute que le CDI est une figure de style totalement superficielle qui permet de « fidéliser » les postes clés de 5% des (grosses) entreprises. Ils sont souvent accompagnés d’avantages divers et variés tels que la retraite chapeau, le golden parachute, des stocks options »… A partir de la nous pourrions commencer a évaluer les options concernant les 85% du reste des travailleurs et du reste des sociétés qui ont un besoin vital du CDD…
L’important étant de travailler et de laisser travailler, je préconiserai pour cela de FLEXIBILISER le CDD pour les employeurs: Je dois pouvoir travailler autant de fois que je peux avec un bon élément, et DYNAMISER l’enchaînement de périodes d’emploi pour les travailleurs: Programmer par anticipation les périodes de disponibilité (donc de non emploi) pour que le système exerce un push actif, et que demande et offre correspondent une fois pour toutes, au sein d’une même et seule application… pourquoi pas gérée au sein d’un partenariat public-privé…

loustalet_ugoLa dernière question est une question que nous demandons toujours à l’interviewé de se poser à lui-même. Nous écoutons votre question et votre réponse. Vous avez le droit de tirer un joker.

Que ferez vous ce weekend ?

Je profiterai pleinement de ma famille et de mes amis qui risquent de me voir un peu moins à partir du mois de mars!

Chers amis internautes, c’était monsieur Loustalet et son essaim d’abeille. EZBEEZ, retenez ce nom car l’idée est bonne, le filon est bien senti. Next buzz ? Time will tell. A bientôt pour de nouvelles interviews.